Business et communication organique

Face aux exigences du développement durable, l’ensemble des acteurs économiques et sociaux doivent intégrer de nouvelles méthodes de travail pour s’adapter et adopter d’autres modes de consommation et de production.

Les entreprises sont effectivement confrontées à ces nouvelles prises en compte écologiques et sociales comme la réduction de leurs impacts directs sur l’environnement : émissions des gaz à effet de serre, consommation énergétique, déchets…..

Le monde du Business doit donc identifier de nouvelles stratégies et méthodologies de travail en gardant en fil rouge, sa compétitivité et sa croissance. Autrement dit, travailler et agir en conscience de l’environnement avec un retour sur investissement. L’enjeu est de responsabiliser les organisations confrontées aux défis d’équité sociale, d’efficacité et de préservation de l’environnement.

La conduite de ce changement est traduite par une démarche RSE ; Responsabilité Sociale de l’Entreprise.

rse-triple-bottom-line.jpg

Il est nécessaire de noter que la démarche RSE ne se cantonne pas uniquement à l’intégration de nouveaux outils, car elle cherche également à faire évoluer les pratiques de l’ensemble des acteurs d’une entreprise ; les parties prenantes (shareholders).

Dans cette continuité, l’éthique a désormais une place dominante dans le monde de l’entreprise et est aujourd’hui un outil de marketing fort.

La place de la communication durable et responsable est ainsi primordiale pour l’image de l’entreprise et permet d’évoluer vers une démarche volontaire, créatrice de valeurs.

L’application d’une démarche de communication responsable peut se traduire par exemple par:

  • Actions de formation et d’information internes
  • établissement de chartes internes et externes
  • Développement de collectifs
  • Développement d’actions convaincantes sur le terrain en partenariats avec les différents acteurs (collectivités locales, tissu économique local et ONG).
  • L’aspect com’ doit être simple et accessible pour pouvoir cibler l’écoute la plus large.

Il est évident que l’audience doit percevoir le fait que l’on s’adresse à elle. Gagner le support des gens à qui vous êtes en train de parler est le moyen le plus efficace de réaliser les objectifs du groupe pour lequel vous travaillez.

  • Avoir en tête une vision « moyen et long terme » des actions en gardant une notion d’échelle d’action globale.

A ces quelques points, on peut ajouter le fait que des outils règlementaires permettent aux entreprises volontaires d’évaluer leurs besoins et d’agir en conséquence. (Normes, accords et guides internationaux RSE).

Dans la lutte contre le changement climatique et pour une adaptation à un fonctionnement différent des sociétés consommatrices comme la notre, l’entreprise a besoin de repenser son activité en accord avec les exigences du développement durable.

L’inscription du DD dans le système de management est un premier pas qui ne sera positif que si il se développe en interne et en externe par le biais de partenariats et de coalitions. L’interactivité est nécessaire. La communication apparait pour moi le vecteur de se développement.

Kofi Annan : « Les gouvernements ne peuvent pas agir seuls. La société civile et les entreprises privées ont un rôle-clé à jouer ».

Tagged , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: