London “à Bicyclette”

Bike stencil on Portland, Oregon's bike routes.
Image via Wikipedia

Last week, I spent 5 days in  London. I was so surprised to see so many bikes on the streets.
When I used to live there, two years ago, riding a bike in London was considered as really dangerous.

Definitively, London urban transport model is showing signs of evolution. More than a trend, cycling in London shows that traditional models need to be changed, or at least, thought differently.
Indeed, bike sharing programs will be live next summer in Central london.
6,000 bicycles for hire in Central London and 400 docking stations offering over 10,000 docking points.
Also, lots of ways of cycling are growing in one similar goal: give back the town a frendlier, healthier and greener identity. eg londoncyclechic

In the following, we can expect that cycling communities will be back into global discussions as a major actor of urban mobility. Cause, move beyond the urban car paradigm is a necessity!
Did you know that worldwide, the bicycle is probably the most common commuter vehicle, and the second most common form of commuting after walking.

I’m particularly interested in all this at the moment as a new rider in my french town, Nantes. Be a rider in this town is really easy and it has become time to upgrade my beloved but cranky old french bike. I am waiting for my Sunn which is still under construction at my shop called trajectoires.
Moreover, I am going to give back a new life story to my old bike. I want to change it into a soft urban cruiser.  I ll published pics later on my flickr.

For the fun,  Yves Montand:

Quand on partait de bon matin,
Quand on partait sur les chemins,
A bicyclette!

Reblog this post [with Zemanta]
Tagged

Spot the most liveable place in the world




Vancouver at Night

Originally uploaded by Sutanto

This week, the Economist has published its liveability rating for over 140 cities.
Scores have been calculated over 30 factors across five categories:

  • stability,
  • health care,
  • culture and environment,
  • education,
  • and infrastructure.

Here is the top of the list:
1. Vancouver
2. Vienna
3. Melbourne
4. Toronto
5. Perth & Calgary
7. Helsinki
8. Geneva, Sydney & Zurich

There is a quite disproportionate number of Common Wealth cities at the top of this list.
Is the survey only based on English Speakers? Would the result be the same if the survey had included multi-lingual?
That’s my question…

Tagged

IPhone: un GPS pour traquer la Pollution

Aujourd’hui c’est ouvert le World Mobile Congress à Barcelone (du 16 au 19 Mars). Intéressé par la technologie mobile, je suis allé jeter un coup d’œil sur le site services mobiles et leur rubrique développement durable.

Image representing iPhone as depicted in Crunc...
Image via CrunchBase

Leur dernier article porte sur une application Iphone qui m’informe sur les sources de pollutions qui m’entourent. Des mesures sont également disponibles.

L’atout de Pollution est qu’elle fonctionne avec le GPS (gmaps) et permet de localiser ces sources de pollution qui sont à proximité. Les bases de données sont publiques, donc relativement fiables.
Couverture actuelle: 25 pays Européens.

Quelqu’un a déja testé sur son Iphone?

Reblog this post [with Zemanta]
Tagged

Adventure Aspiration Activism

Comment voyager, grimper, rider vagues, pentes enneigées, rivières et torrents glacés, sans faire attention à ce qui nous entoure?
Voici comment, en quelques mots,  je résumerais l’esprit qu’essaye de transmettre à ses lecteurs, le mag US WEND.

Ce qui m’attire chez eux c’est de mettre en pratique ce qu’ils écrivent. Il serait bien trop facile de parler de combat pour le respect de l’environnement sans le provoquer lui même.
“if we don’t work to protect where we play how will we be able to keep returning to those places?”

Ils éditent une version papier labellisée FSC disponible aux US et propose une version digitale depuis leur site, pour le reste du monde.
Ils ont également un blog qui retrace certaines actualités chaudes (ex: l’action Ban the Bag de la surfrider à Portland, ou la vidéo de l’éruption d’un volcan en alaska ).

Enfin sur leur site, ils ont un espace dédié aux “green stories

wend_logo_w-tag

Comment j’ai découvert WEND? Via le tweeter de END Footwear!
END avec WEND ont lancé une sorte concours via Tweeter. J’ai suivi et suis tombé sur le site de Wend.
J’ai ensuite été contacté par Anna Brones qui travaille pour WEND et m’a demandé d’écrire deux, trois lignes sur WEND pour les francophones. Je l’ai fait avec plaisir car moi même, je suis un lecteur assidu de ce genre de littérature.

Allez parcourir le site, lisez quelques articles et faites vous votre opinion. Moi, en tout cas j’y trouve des inspirations pour l’aventure et le respect de notre aire de jeu.

Tagged , , , , ,

Back from Green London

Le week end dernier à Londres, j’ai laissé trainer mon regard d’écolo averti pour observer les changements « green »  apparus durant mon absence.

Outre le fait que la congestion charge soit appliquée depuis quelques mois à un éventail plus large de « pollueurs rouleurs » comme les Chelsea tractors, j’ai été surpris par l’amélioration du tri et recyclage des déchets domestiques.

Je n’ai pas eu (ni pris d’ailleurs) le temps de faire tout les Councils de Londres pour voir quel était le meilleur, mais là où j’étais, j’ai pu noter une vraie amélioration.
Je ne dis pas que les habitants font plus d’efforts ou font plus attention (je n’ai pas de stats qui, là, auraient pu m’aider) mais ils disposent maintenant d’un ensemble de caisses et de sacs permettant de trier plus facilement, ce qui n’existait pas il y a un an.

C’est en tout cas bien mieux qu’à Nantes. En parlant de ça, je vais mettre à jour la carte collaborative des déchets à Nantes et son groupe Facebook.

carte collaborative des lieux pour jeter ses déchets à nantes

Si vous êtes à Nantes, résidant ou de passage, n’hésitez pas à collaborer et ajouter vos lieux de recyclage. Plus on sera nombreux moins le recyclage de nos déchets deviendra contraignant. A défaut d’un service public, on appellera ça : un service citoyen.

Tagged , , , , , ,

Brève: de l’ADEME au secrétariat de l’écologie

Le 15 Janvier NKM passait du MEEDDAT à l’économie numérique. C’est d’ailleurs le sujet de mon dernier article. J’avais posé la question si il y aurait oui ou non une ou un remplaçant au poste  laissé vacant par NKM.
C’est désormais chose faite. La présidente de L’ADEME, Chantal Jouanno se retrouve parachutée au secrétariat de l’écologie.

Via Novethic

Tagged

NKM au chevet du numérique

Nathalie Kosciusko-Morizet prend en charge l’économie numérique: mauvaise surprise? pas sûr…

Après avoir accompagné JL Borloo au MEEDDAT, NKM hérite d’un secteur où l’on ne la voyait pas forcément arriver. A première vue, l’IT ce n’est pas son sujet de prédilection, mais c’est toujours mieux que Frédéric Lefebvre à qui l’on doit l’excellent, le Web 2.0, c’est le Web d’aujourd’hui!

Je ne doute pas qu’elle va, également,  s’appuyer sur son frère, président fondateur de Priceminister et directeur de l’ACSEL (Association pour le commerce et les services en ligne).
Commentaire de Readwriteweb: ” en espérant que cette proximité ne soit pas l’occasion de voir d’autres lobbys faire le jeu de la politique numérique du gouvernement“.

Bon, en plus de la traduction du plan numérique 2012, NKM va avoir fort à faire; particulièrement en ce qui concerne la question énergétique et les nouvelles technologies. Je ne parle pas ici de l’effet bouilloire tant apprécié chez Google!

En espérant qu’elle et son équipe réfléchissent aussi sur l’ensemble des pratiques du secteur en intégrant des solutions durables et responsables autour de:

  • Conception et Fabrication
  • Vente et Accessibilité
  • Obsolescence et Recyclabilité

Par contre, on ne sait toujours pas qui va la remplacer à l’écologie…

Tagged , , , , ,

Un bon guide pour commencer 2009

La reprise, enfin.
Le temps passé devant mon ordinateur ne reflète malheureusement pas le temps passé à rédiger des articles. Résolution : me trouver des petites plages horaires me permettant d’écrire!

Alors pour ce premier article de l’année, je tenais à mettre en valeur le travail de Mountain Riders, association loi1901, qui « travaille auprès des acteurs des stations de montagne afin de promouvoir les alternatives de développement durable et la mise en place d’un tourisme soutenable ».
Pour retrouver l’ensemble des actions de Mountain Rider allez visiter leur site.

Je m’attarde donc aujourd’hui sur leur premier éco guide sur le matériel de montagne. L’éco guide regroupe 21 marques de matériel de montagne -sur 200 questionnées- et  propose une évaluation de 12 actions concrètes abordant : social, environnement et éco conception.
Ex: RipCurl

A première vue, ce guide permet de constater que certaines marques s’impliquent dans la conception de biens  répondant à des objectifs de durabilité, de responsabilité et de protection de l’environnement. Un guide qui, selon moi, devrait être consulté avant de se lancer à corps perdu dans une course effrénée à la consommation de nouveaux matos comme les planches de snow, les textiles… Il met aussi en valeur les lacunes des marques en matière de développement durable et propose ainsi “une base de travail” pour les années à venir.
On remarquera aussi que ce premier guide joue avec la transparence des entreprises, une qualité de plus en plus recherchée aujourd’hui.

Enfin, Mountain Rider ajoute  « que cette première édition soit une base de travail, d’accompagnement et d’information entre consom’acteurs et professionnels, pour qu’ensemble nous donnions sens et cohérence à nos activités de montagne ».

Le dossier de presse est directement téléchargeable en pdf sur le site. Il apporte de nombreuses précisions qui vous seront utiles le jour où vous déciderez de vous plonger dans le guide.

Recommandation par TheOriginalGardener:

*le TOP: Patagonia

*Coup de Coeur: Salomon (en plus c’est frenchy!)

N’oubliez pas!!
Si je projette de me rendre en station cet hiver. Je choisis ma station en essayant d’aller dans celle qui répond au mieux à mes préférences. Pour cela, je peux orienter mon choix grâce au guide des stations réalisé par Mountain Riders. Disponible en téléchargement sur le site.

<Pic via>

Tagged

Une image de marque

Après avoir regardé la vidéo (ci dessous) sur le blog de Laneo, je souhaitais non pas faire de la pub pour Timberland et ses nouvelles chaussures recyclées mais sur la manière dont la marque a véhiculé le coté écologique du produit.

On a été habitué ces derniers temps à voir des publicités où l’homme était l’être modèle et respectait tout ce qu’il y avait autour de lui grâce aux derniers produits achetés et consommés. Il semble désormais inéluctable que les valeurs écologiques sont devenues indispensables dans l’argumentaire marketing du produit. Polluant ou non, d’ailleurs!
Les voitures et autres engins polluants sont l’exemple phare. Les pétroliers aussi, les constructeurs et fournisseurs des matériaux pour l’habitat etc… je ne m’étendrais pas la dessus d’autres en ont déjà parlé (autopromotion)… et même très bien (greenwashingindex).

Juste, j’aime redire qu’avec 120g de Co2 rejetés par Km on continue de polluer. C’est mieux que 250g mais c’est toujours pas ça!

via ecoconso

Bien que l’on soit tombé dans cette frénésie du tout écologique pour un produit qui à la base ne l’est pas et qui a engendré le fait que l’on doit développer désormais durable, je préfère voir des publicités comme celle de Timberland où l’on met en avant le côté « révolte naturelle ».

Eh bien oui; la planète ne nous supporte plus, enfin ne supporte plus le fait que l’on porte atteinte à son « bien être » à cause de ce que nous consommons.
Je précise que porter des chaussures plus « écologiques » n’est qu’un début.

Je rajoute aussi un ola sur czette pub pour que l’on ne me dise pas que je me suis fait « tourné » par le manège enchanté des communicants ayant bossé pour Timberland!

1 Les pubs de la surfrider (qui elle ne vend pas de produit) avait déjà mis en avant le concept de révolte naturelle.

2 Timberland ne communique pas du tout sur l’empreinte carbone globale de sa publicité. Ca pourrait être intéressant de savoir si la marque a compensé ses rejets pour le tournage. Si elle a utilisé des mécanismes peu gourmands en énergie fossile…Si il y a un suivi street marketing derrière…

3 la composition de la chaussure n’est pas 100% recyclée
Doublures recyclées à 70% / Semelle avec 30% de caoutchouc recyclé

4 il vaut mieux utiliser les chaussures que l’on a aux pieds et les user jusqu’à ce qu’elles n’en puissent plus, au lieu d’avoir 15 paires à la maisons! Question d’utilisation!

Tagged , ,

OoffOo, la nouvelle communauté green d’outre manche

Encore un outil de partage offert par le web. C’est en parcourant le blog de John Grant ce matin que j’ai appris la naissance d’OoffoO.

Selon les propos de son créateur, OoffOo permet de promouvoir son job, des évènements, des programmes… et échanger, vendre, donner, recycler, négocier, partager des idées et quelques bons plans green, des recettes, voyages…

Que du bon. Tout ca est free of charge!!!

je vous laisse faire un tour. c’est vraiment sympa. Cette communauté a de particulier qu’elle rassemble tout ce que l’on peut voir aujourd’hui. Inspirations de greenwikia, des idées et actions de dothegreenthing, un espace d’échange et de vente…

J’ai quand même le mauvais sentiment que ca n’existe qu’en UK ou aux US ces chosqes la!
Faudrait vraiment penser à lancer une plateforme francophone.

A bon entendeur…

Tagged ,